home Offices de tourisme étrangersCartes des paysGuides des pays home

MONDE

Offices de Tourisme

Cartes

Guides

 FRANCE

Offices de Tourisme

Tourisme à Thème

Cartes

ANNUAIRES

Carnets de Voyages

Compagnies Aériennes

Aéroports

Voyagistes

Pros du tourisme

VOYAGES

Comparateur

Billets d'Avion

V-SNCF

Eurostar & Thalys

Ferries

Séjours

Croisières

Hôtels

Locations

Campings

Voitures

IMAGES

VidéOzone

PRATIQUE

Cartes & Plans

Fuseaux Horaires

Ambassades

Téléphoner

Visas

Devises

Fnac & Amazon

warning

REFERENCEMENT

bullet circle Offices de Tourisme bullet circle Cartes bullet circle Vidéos

fleche Informations touristiques de l'Egypte - Guide pour votre visite à Le Caire en Egypte

Drapeau de l'Egypte

Vous trouverez dans ce guide touristique les informations touristiques essentielles pour préparer votre séjour et itinéraire de voyage en Egypte, Le Caire

Photo de l'Egypte Logo de l'Egypte

carre LES POINTS FORTS

Le Caire, métropole mythique et fourmillante, chaotique et haute en couleur, berceau de traditions millénaires, déroute tout autant qu'elle envoûte. Une myriade de sensations assaillent le visiteur de cette capitale de 15 millions d'habitants, située sur le bord du Nil : l'odeur et la couleur des épices, la chaleur du soleil ardent, le tourbillon d'une foule bruyante et animée, le niveau sonore d'une circulation intense où les autocars de touristes côtoient les charrettes tirées par des ânes, l'architecture mêlant audacieusement les édifices anciens et modernes. Le Caire compte aussi l'un des plus grands souks du monde, Khan-el-Khalili où vous pourrez exercer vos talents de marchandeur, une citadelle médiévale majestueuse et des mosquées grandioses. Ne manquez pas de rendre visite, sur la rive ouest du Nil, au Sphinx et d'admirer la grande pyramide de Guizeh du roi Khéops, l'une des sept merveilles du monde.
Assouan, au Sud, est un oasis de palmiers et d'herbe verte foisonnante. Empruntez une traditionnelle felouque et rendez-vous à Louxor, l'ancienne Thèbes, qui regorge de sites spectaculaires : le Temple de Karnak, l'Avenue des Sphinx et les tombes royales de la Vallée des Rois (déclarée site du patrimoine mondial par l'UNESCO). Découvrez une autre facette de l'Egypte en vous rendant dans l'Ouest, aride et peuplé d'oasis, où le temps semble s'être figé il y a des centaines d'années. A l'Est, sur la Péninsule du Sinaï, autre changement de décor. Vous voilà dans l'un des endroits les plus réputés au monde pour la plongée : eau turquoise, récifs de corail et bancs de curieux poissons arc-en-ciel créent un environnement unique qu'il faut absolument découvrir.


carre A VOIR, A FAIRE

À Saqqarah, en Égypte, la pyramide à degrés de Djoser, pharaon qui a régné au XXVIIe siècle avant J.-C., est la première grande pyramide égyptienne. Composée de six paliers successifs, elle a été construite par l'architecte Imhotep.

Avez-vous songé aux ventes flash Opodo - Billet d'avion, vol régulier et low cost, comparez et trouvez le vol le moins cher avec Opodo

Plus de voyages  Voir les carnets de voyage

Plus de voyages  Voir les sites de l'Egypte inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco

carre Climat de l'Egypte

Le climat égyptien est de type saharien au sud du pays (très chaud et très sec), il s’adoucit vers le nord, grâce à l’influence de la Méditerranée. La région côtière regroupe la plupart des grandes villes qui bénéficient d’un climat tempéré. Les températures descendent rarement au-dessous de 9° à 10°C l’hiver. L’été, elles peuvent excéder 40°C. Lors des saisons intermédiaires, les températures sont de l’ordre de 15°C. La pluviosité est très faible, sauf sur la frange littorale nord plus arrosée en hiver. La région du delta du Nil reçoit une moyenne de quinze jours de pluie par an. L’été, il n’y a aucune précipitation. Les hautes saisons pour voyager en Egypte sont l’hiver et le printemps. La température y est parfaite pour tous les genres d’aventures: aventure dans le désert, séjour à la Mer ou encore croisière sur le Nil. Par contre, éviter les mois de Juin à fin Août. À cette période de l’année, les températures peuvent facilement atteindre 45 C et l’humidité est d'environ 70 à 80%.


Plus de voyages  Carte de température des mers et océans

Plus de voyages  Carte météo satellite et évolution des masses nuageuses

 

carre Saison touristique de l'Egypte

Plus Le Caire

Jan Fev Mar Avr Mai Juin Juil Aou Sept Oct Nov Dec

focusTempérature - Air (moyenne mensuelle des maximales et minimales)

19° 21° 23° 28° 32° 34° 34° 34° 33° 30° 25° 20°
10° 12° 15° 17° 20° 22° 22° 20° 18° 14° 10°

focusTempérature - Mer (moyenne mensuelle)

17° 16° 17° 18° 21° 23° 25° 26° 26° 24° 22° 19°

focusEnsoleillement (nombre d'H/J)

7 7,5 8,5 9 10 12 11,5 11 9,5 9,5 8 6,5

focusPluviométrie (mm/nombre de jours)

7/1 4/1 4/0 2/0 0/0 0/0 0/0 0/0 0/0 1/0 3/1 5/3

carre Voyage à Le Caire en Egypte - Réservez maintenant !

  SNCF

  Eurostar

  Thalys

  Ferry

  Séjours

  Croisières

  Hôtels

  Locations

  Campings

  Comparateur

titre Présentation de l'Egypte

Armoiries de l'Egypte

La république arabe d'Egypte est formée des déserts de Lybie et d'Arabie, séparés par le Nil. L’Égypte est un pays d’Afrique. Le Nil est l’un des plus longs fleuves du monde et représente le « poumon » de l’Égypte. C'’est en effet dans la vallée et dans le delta du Nil que se situe l’essentiel des richesses du pays. Seulement 10 % du territoire égyptien sont habités et cultivés, le reste du pays étant constitué de zones désertiques: 99 % de la population est concentrée sur environ 5 % de la superficie totale. L’Égypte est le pays le plus peuplé du monde arabe. Sa capitale, Le Caire, est la plus grande ville du continent africain. Sa superficie est de 997 739 km², la monnaie est la livre égyptienne et la langue officielle l'arabe.

carre Vidéos voyages de l'Egypte - VIDEOZONE

Egypte - Echappées belles

WEBTV Egypte - Echappées belles

Echappées belles : Egypte - Sophie commence son voyage en Egypte du haut de la Tour du Caire. Nous verrons la lutte des agriculteurs qui résistent face à la pression immobilière, les pyramides de Guizeh et de Saqqarah et ainsi que les gens du Nil qui vivent au rythme de ce fleuve. Sophie nous dévoilera les coins atypiques du Caire et rencontrera les artistes égyptiens, des danseuses, des couturières et des musiciens. - Rejoignez-nous ...

fr  Publiée le 30-09-2015 par Echappées belles

 arrow 59 min 48 sec - Vue 10535 fois

Like  44 personnes ont aimé ce contenu - Like  4 n'ont pas aimé ce contenu

Plus de vidéos voyage en Egypte

carre DVD, CD, livres et guides touristiques de l'Egypte

dvd Une saison à Saqqara : Découverte de deux sites archéologiques en Egypte


L'Egyptologie est la passion la mieux partagée à travers le monde. Plus de 150 missions de tous pays travaillent aujourd'hui en Egypte. Parmi elles deux missions françaises fouillent à Saqqara. La mission française est représentée par Audran Labrousse, il a pour but de retrouver le tombeau d'une reine. La mission du Louvre, quant à elle, déblaie une ville mortuaire. L'archéologue Christiane Ziegler va de surprises en surprises en découvrant un bas relief dans un état de conservation exceptionnel, et trois momies le même jour... A travers la rencontre de ces hommes et femmes passionnés, c'est un peu le quotidien des archéologues que l'on découvre. La beauté des sites, le côté mystérieux expliquent en partie que l'on peut consacrer sa vie à l'Egypte. Rencontre avec des archéologues français sur un site d'exception. # Réalisateurs : Xavier Simon

Livre Le mystère des hiéroglyphes - la clé de l'Egypte ancienne


En 1822, un jeune érudit, Jean-François Champollion, tient enfin « l'affaire ». Au terme de rudes années de recherche, il parvient à déchiffrer une langue mystérieuse, les hiéroglyphes, et ouvre le grand livre de l'Egypte ancienne, fermé depuis la conquête arabe du VIIe siècle après J-C. Cette extraordinaire découverte offrait la clé d'une civilisation qui, pendant près de trois millénaires, avait pratiqué une langue sacrée, source d'expressions spirituelles et artistiques. Christian Jacq (Auteur) Editeur : Favre Sa (14 octobre 2010)

Médiastore Plus de guides touristiques, cartes, CD, DVD et livres,... dans la Médiathèque

focusCette page a été mise à jour le 06/04/2016

carre  Egypte en bref - Fiche d'information géopolitique

carre SOCIETE ET POPULATION

 Démographie

L’Égypte est le pays arabe le plus peuplé : en 2008, la population égyptienne était estimée à 81,7 millions d'habitants. Elle s’accroît très rapidement, à raison de 1,2 million d’habitants par an, soit un taux d’accroissement naturel de 1,70 %, 99 % de la population est concentrée sur moins de 4 % de la superficie totale, soit une densité dans les zones peuplées de 1 683 habitants au km2 (densité globale de 82 habitants au km²). En 2008, le taux de mortalité infantile s’élevait à 28/000; l’espérance de vie à la naissance était de 71,8 ans.La formation du peuple égyptien remonte à l’époque gerzéenne (3500 av. J.-C.), lorsque des populations de souche chamito-sémitique se sont établies dans le pays. La population actuelle est issue de ce fonds ancien et des apports liés aux invasions qui ont marqué l’histoire de l’Égypte: Libyens, Grecs, Romains, mais surtout Arabes, qui ont conquis la région au viie siècle apr. J.-C. La population égyptienne est alors presque totalement arabisée. Seule demeure aujourd’hui une minorité nubienne, habitant depuis des millénaires les villages du sud de l’Égypte et du nord du Soudan. Mais la mise en eau du lac Nasser a détruit beaucoup de ces villages.

 Découpage administratif

En 2005, 42 % des Égyptiens étaient citadins. La population du Caire était de 10,8 millions d'habitants en 2003. La capitale égyptienne a, dans sa croissance, absorbé la ville de Gizeh, centre industriel et site archéologique prestigieux. Toutes les autres villes d’importance se situent sur les côtes: Alexandrie, le grand port égyptien, et Port-Saïd, à l’entrée du canal de Suez, sont baignées par la Méditerranée. Suez commande l’extrémité sud du canal.

 Institutions et vie politique

La République arabe d’Égypte est régie par la Constitution de 1971, qui instaure un régime présidentiel fort. Le président de la République est le chef de l’État. Détenteur du pouvoir exécutif, il était élu par référendum populaire pour six ans, sur proposition de l’Assemblée du peuple, le corps législatif jusqu’à l’amendement constitutionnel approuvé par référendum en mai 2005 qui institue l’élection au suffrage universel du président de la République parmi plusieurs candidats. Il nomme et peut révoquer le Premier ministre, à la tête du gouvernement. Le président de la République peut dissoudre l’Assemblée et gouverner par décrets dans des circonstances critiques. Le pouvoir législatif est dévolu à un Parlement monocaméral, l’Assemblée du peuple. Celle-ci comprend 454 membres dont 444 sont élus au suffrage universel direct, tandis que les 10 membres restants, issus de la communauté copte, sont nommés par le président de la République. Les députés ont un mandat de cinq ans. Leurs compétences sont, selon la Constitution, proches de celles qui sont dévolues aux représentants du peuple dans les régimes parlementaires occidentaux : ils votent le budget, peuvent constituer des commissions d’enquête et retirer leur confiance au gouvernement. Dans la pratique, l’Assemblée n’a guère le pouvoir de s’opposer au chef de l’État, d’autant que, depuis l’indépendance, elle est dominée par le parti présidentiel. La branche législative comprend aussi un Conseil consultatif (Majlis al-Choura), composé de 264 membres, dont 176 sont élus au suffrage universel et 88 sont nommés par le président de la République. L’existence de partis politiques en Égypte date du protectorat britannique. Le plus ancien, le Wafd (« délégation »), a été le principal mouvement nationaliste jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Il a, depuis, très considérablement décliné et représente aujourd’hui une partie de l’opposition laïque sous le nom de Néo-Wafd. Favorable au libéralisme économique, il se positionne su

 Langues et religions

L’arabe est la langue officielle. Le français et l’anglais sont parlés couramment en seconde langue au sein de l’élite urbaine. L’influence de la culture française, à travers sa langue, remonte au début du XIXe siècle, plus exactement à l’expédition de Bonaparte. Elle s’est perpétuée à travers le biais d’écoles (notamment religieuses) et d’institutions culturelles, même après que la Grande-Bretagne eut étendu sa domination politique sur le pays. L’Église copte s’est maintenue dans le pays après l’islamisation de celui-ci et compte environ 9 % de fidèles. L’islam sunnite est la religion officielle du pays est pratiqué par 90 % de la population égyptienne, tandis que l’Église copte (chrétienne) rassemble environ 10 % des Égyptiens.

 Education

À l’avènement du régime républicain, seuls les enfants de l’élite urbaine avaient accès à l’éducation. Dans les campagnes, un enseignement rudimentaire, fondé sur la mémorisation plus que sur la réflexion, était assuré dans les écoles coraniques. Le nouveau régime, en 1952, a entrepris de démocratiser l’enseignement, rendu obligatoire et gratuit pour les enfants de 6 à 12 ans. L’analphabétisme a reculé de manière non négligeable. Cependant, en 1995, il concernait encore 48,6 % de la population, ce qui constitue un taux relativement élevé dans le monde arabe. Un tiers seulement des enfants accomplissaient une scolarité primaire et secondaire en 1970. Ils sont deux fois plus nombreux aujourd’hui et 29 % des jeunes Égyptiens poursuivent leurs études dans l’enseignement supérieur. L’université islamique al-Azhar occupe une place particulière dans l’enseignement supérieur. La mosquée, fondée au Caire en 970 apr. J.-C., est devenue un prestigieux centre d’enseignement de la théologie musulmane en même temps qu’un lieu d’élaboration du droit musulman. Son rayonnement au sein de la umma (communauté) musulmane demeure grand. Al-Azhar compte aujourd’hui 90 000 étudiants, égyptiens et non égyptiens, versés dans les sciences islamiques mais de plus en plus ouverts aux enseignements profanes. Méhémet Ali, dirigeant réformateur de l’Égypte au xixe siècle, a doté le pays d’un réseau d’écoles supérieures spécialisées (médecine, administration, agriculture, etc.) dans le but de former les cadres supérieurs du nouvel État égyptien. En 1907 s’est ouverte la première université d’État, l’université du Caire, et, en 1919, des missionnaires protestants ont fondé l’Université américaine. Les universités provinciales se sont multipliées à partir des années 1950. Les femmes ont été autorisées à s’y inscrire en 1962. Le système d’enseignement égyptien est aujourd’hui confronté au problème de l’adéquation de la formation universitaire au monde du travail. Le président Nasser s’était engagé à

 Culture et arts

La culture de l’Égypte ancienne a nourri la civilisation grecque et l’histoire biblique, dont procède notre civilisation (voir littérature de l’Égypte ancienne). Plus tard, la chrétienté égyptienne apportera une contribution essentielle au développement du monachisme chrétien. L’Égypte a été également, avec le Liban et la Syrie, le berceau de la renaissance culturelle arabe (la Nahda) du 19 ème siècle. Poètes, écrivains, dramaturges ont façonné l’histoire de la littérature égyptienne (voir littérature arabe). L’Égypte se distingue, par ailleurs, du reste du monde arabe par une abondante production cinématographique : elle produit chaque année des centaines de films et de séries télévisées qu’elle exporte dans tout le monde arabe et au-delà. La littérature égyptienne, comme le cinéma, a gagné une reconnaissance récente en Europe — particulièrement en France —, comme en témoignent l’attribution du prix Nobel de littérature en 1988 à l’écrivain égyptien Naguib Mahfouz ou les succès remportés par le réalisateur Youssef Chahine qui traite de sujets actuels de façon critique. L’Égypte possède des musées remarquables, parmi lesquels le Musée égyptien ou musée des Antiquités égyptiennes. Le patrimoine est riche et varié de même que l’art de l’Égypte. La presse égyptienne est la plus développée du monde arabe, et Le Caire est le principal centre d’édition du Proche-Orient. Le premier quotidien d’Égypte est al-Ahram (les pyramides). Il tire à près d’un million d’exemplaires, soit le tiers de la diffusion quotidienne totale. La presse, malgré une histoire ancienne (elle est née dans les années 1860), reste contrôlée par le gouvernement.

carre ECONOMIE

 Généralités

Dans ce pays où s’est constitué très tôt un pouvoir central fort, l’État joue toujours un rôle très important dans l’économie. Le « socialisme arabe » de Gamal Abdel Nasser s’inscrivait ainsi dans une longue tradition. Nasser a nationalisé tous les secteurs de l’économie et a mené une politique de grands travaux, symbolisée par la construction du barrage d’Assouan en 1960. Le président Sadate, héritant d’un pays laissé exsangue par la guerre des Six-Jours, a amorcé la libéralisation de l’économie (infitah) qui est toujours en cours. Le pays est en outre confronté à une dette publique chronique. Ces difficultés ne sont pas sans susciter les réticences des bailleurs de fonds, alors que le pays dépend fortement de l’aide extérieure. L’Égypte constitue une puissance économique au Proche-Orient. Pourtant, la croissance du PIB demeure inférieure à l’accroissement de la population. L’économie égyptienne repose aujourd’hui sur le pétrole et les services. L’économie de l’Égypte est la 2e d’Afrique et son influence est importante dans le Proche-Orient . Longtemps planifiée par l’État, elle est aujourd’hui en voie de privatisation et de libéralisation. L’agriculture est le principal secteur d’activité économique de l’Égypte. Le pétrole et le gaz naturel sont des sources de revenus importantes, de même que le tourisme, grâce à d’exceptionnels sites historiques (notamment les pyramides).

 Agriculture

L’agriculture occupe environ 30% de la population active, mais ne réalise qu'une fzible part du PIB. Les caractéristiques de la propriété foncière ont été profondément modifiées par les réformes agraires de l’époque nassérienne. Les terres, dont les deux tiers étaient alors concentrés dans les mains de 6 % de propriétaires, ont été réquisitionnées par le gouvernement et redistribuées aux fellahin (les paysans), mais il subsiste encore un fossé économique entre les fermiers des classes moyennes et les fellahin. Les pouvoirs publics cherchent constamment à augmenter la surface agricole, malgré la concentration des terres arables dans l’étroite vallée du Nil. 18 000 hectares sont ainsi gagnés chaque année sur le désert, mais l’urbanisation en absorbe 13 000. Le barrage d’Assouan a cependant eu des effets pervers sur l’environnement agricole. Les terres de Basse-Égypte ne sont plus fertilisées par les crues du Nil. Les sols souffrent également d’une remontée des eaux salées et la bilharziose se diffuse de manière inquiétante. Le rendement des terres cultivées d’Égypte se situe désormais parmi les plus élevés au monde. La totalité des terres cultivés sont des terres irriguées. Le blé, le maïs et le coton occupent 70 % des surfaces cultivées. Le coton est exporté. L’agriculture égyptienne produit également des agrumes, des pommes de terre et des oignons. Cette relative diversité des productions de base et la très forte productivité de l’agriculture ne suffisent toutefois pas à assurer l’autosuffisance alimentaire. La balance agricole est structurellement déficitaire. L’élevage est très peu développé. Le produit de la pêche augmente régulièrement grâce à l’exploitation des eaux très poissonneuses.

 Mines et industries

La production annuelle de pétrole brut et de gaz est la principale ressource du sous-sol égyptie. Après la découverte et la mise en exploitation des vastes gisements pétrolifères situés dans la région d’El-Alamein et dans le golfe de Suez, la production annuelle s’est accrue considérablement. Depuis 1991, le minerai d’uranium est extrait des gisements proches d’Assouan. Au XIXe siècle, les premières tentatives d’industrialisation ont été étouffées par les puissances européennes, l’Égypte constituant un important débouché pour leurs produits manufacturés. Après la Première Guerre mondiale, de nouveaux efforts ont abouti au développement d’une petite activité industrielle capable de satisfaire une partie de la demande intérieure. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’industrie a connu une forte expansion, notamment dans le domaine des textiles. Après le renversement de la monarchie, en 1952, le nouveau régime a donné la priorité absolue à l’industrialisation. L’industrie égyptienne s’est considérablement diversifiée depuis le début de la libéralisation économique. Le textile, autrefois premier secteur industriel, a été supplanté par l’agroalimentaire et par l’industrie chimique, liée à l’exploitation des hydrocarbures et à la production d’engrais pour l’agriculture. Le développement industriel ne s’est pas accompagné d’un désengagement de l’État qui contrôle toujours 70% de l’industrie.

 Tertiaire et commerce extérieur

La monnaie est la livre égyptienne, divisible en 100 piastres. La Banque centrale d’Égypte, créée en 1961, reste un organe de contrôle de l’économie très puissant malgré la présence de nombreuses banques à capitaux privés. Les principales sources de devises étrangères sont le coton, le pétrole, les redevances du trafic sur le canal de Suez, le tourisme, les transferts de revenus par les nationaux travaillant à l’étranger et l’aide internationale. Chaque source tend à fluctuer en fonction de la conjoncture internationale. La signature de la paix avec Israël, en 1979, a permis la réouverture du canal de Suez, la récupération de territoires pétrolifères et le développement touristique. L’aide financière occidentale s’est accrue également. Les ressources du pays s’en sont trouvées notablement augmentées. De la même manière, l’engagement de l’Égypte dans la coalition anti-irakienne durant la guerre du Golfe a été en quelque sorte récompensé par l’effacement d’une partie substantielle de la dette égyptienne. Le tourisme a, en revanche, été fortement affecté par la recrudescence des attentats islamistes depuis le début des années 1990. La balance commerciale est structurellement déficitaire. Les principaux partenaires commerciaux sont les pays de l’Union européenne (environ 40 % des importations)

carre HISTOIRE

L’Égypte ancienne est la période historique de l’Antiquité durant laquelle s’est développée la civilisation antique de l’Égypte. L’histoire du pays est ensuite marquée par la domination des Arabes musulmans. En 1869, la canal de Suez est ouvert. Il permet de relier la mer Méditerranée à la mer Rouge et constitue une route commerciale stratégique entre l’Occident et le Proche-Orient. Au début du XXe siècle, l’Égypte est placée sous l’autorité de la Grande-Bretagne et devient un protectorat britannique. La république d’Égypte est proclamée en 1953. S’ensuivent plusieurs conflits avec Israël. Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, l’Égypte doit faire face à une aggravation de ses difficultés économiques liées à la baisse de ses recettes touristiques ; confronté à une crise économique et monétaire, le pays dépend plus que jamais de l’aide extérieure (en particulier américaine). La situation économique et sociale se détériore encore davantage en 2003, avec la guerre menée en Irak par la coalition américano-britannique : à l’instar de nombreux gouvernements des pays arabes, le gouvernement égyptien est exposé à la colère de la population (durement réprimée) contre un pouvoir qu’elle juge faible et impuissant devant les États-Unis. La vie politique est marquée par des ouvertures réformistes, en partie sous l’effet conjugué de l’intensification des pressions américaines en matière de démocratie et de l’apparition d’un mouvement de contestation populaire (Kefaya — « Assez ! »). Cette volonté de changement au sein du pouvoir et du parti présidentiel se traduit notamment par l’influence grandissante du fils du président égyptien, Gamal Moubarak, lequel incarne le courant libéral du PND, favorable aux réformes structurelles (privatisations, libéralisation) que les bailleurs de fonds appellent de leurs vœux, mais que le gouvernement tarde à mettre en place en raison de leurs conséquences négatives sur la population.

carre CAPITALE et villes principales

Le Caire se trouve dans le nord-est de l’Égypte, sur la rive droite du Nil. C’est une ville immense qui forme un véritable labyrinthe. Elle rassemble à elle seule le quart de la population de l’Égypte. Elle attire aussi beaucoup de touristes, car tout près se trouvent les célèbres pyramides de Gizeh. La ville du Caire (Al Qâhirah en arabe) est fondée en 969. Elle est bâtie à partir de plusieurs villes préexistantes, dont la plus ancienne avait été fondée en 641. Elle connaît son apogée au XIVe siècle, grâce au développement du commerce en Méditerranée. Difficile de se rendre compte du gigantisme de la capitale de l'Égypte et du labyrinthe qu'elle constitu avec ses routes nationales à plusieurs voies, et ses hauts buildings modernes qui se dressent au-dessus des avenues de la ville. Cependant, on rencontre encore fréquemment des chariots tirés par des ânes et on voit des bâtiments en briques de boue séchée le long de rues isolées. La mosquée Méhémet Ali est la plus grande des quatre mosquées situées dans l'enceinte de la citadelle du Caire. Elle doit son nom au pacha qui a régné sur le pays entre 1805 et 1849. Les cimetières, véritables nécropoles situées à l'est et au sud du Caire, étonnent par la beauté de leurs mausolées, habités par morts et vivants ! La Cité des morts, ensemble de cimetières intégrés à la ville du Caire, abrite en effet des milliers de familles sans logement, résultat de l'explosion démographique que connaît la capitale égyptienne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

carre Faits et chiffres clés de l'Egypte

focusIndice de Développement Humain (IDH Max = 1): 0,708(moyen) - Rang: 112ème

plus

focusIndice du Bonheur (HPI idéal = 83,5): 41,6 - Rang: 97ème / 178

  plus

Habitants: les Egyptiens

Capitale: Le Caire (12 000 000)

Principales villes: Guizeh (4 800 000), Tanta (3 450 000) et Alexandrie (3 400 000)

Durée maximale du jour: 14:00 heures, en juin

Durée minimale du jour: 10 heures, en décembre

Taux d'alphabétisation des adultes: 55,6%

Recettes touristiques: 6,33 G$

Nombre de touristes étrangers: 5 746 000

Plaque minéralogique: ET

Chef d'état: général Mohammed Hosni Moubarak

Chef de gouvernement: Ahmed Nazif

Fête nationale: 23 juillet (révolution de 1952)

Indice de fécondité: 3,10

focusSuperficie: 1 001 450 km² - Littoral: 2450Km de côtes - Point culminant: mont Ste Catherine (2 641 mètres)

focusFrontières communes en km: Israël (255 kms), Libye (1150 kms), Palestine (11 kms) Soudan (1273 kms)

focusPopulation: 73 440 000 habitants - Densité: 75 habitants au Km² - Population urbaine: 42.80 %

focusEspérance de vie H&F: 70,53 ans - Taux de chômage: 10.3%

focusPNB global: 101.66 G$ - PNB par habitant: 1350 $

focusPart d'activité du PIB global: Agriculture: 14.92% Industrie: 36.07% Services: 49.01%

focusMonnaie: livre égyptienne = 100 piastres - Décalage horaire: UTC +1H

focusPrincipales ethnies: Egyptiens, Bédouins et Berbères(99%), Grecs, Nubiens et Arméniens

focusLangues: arabe, anglais et français

focusReligions: musulmans sunnites (94%), chrétiens coptes et autres (6%)

focusNature de l'état: république socialiste - Nature du régime: présidentiel

focusNombre de visiteurs étrangers entrants: 8 646 000 - Recettes touristiques: 7 591 Millions d'Euros

bulletAnnonceur

focusCette page a été mise à jour le 06/04/2016



Comparateur vols et voyages

PROMOS FLASH